Hernandez : «Faire de Paris une référence mondiale dans la formation»

Coordinateur des méthodes d’entraînement du Paris Saint-Germain, David Hernandez nous développe les différents principes de la méthodologie du Centre de Formation du Paris Saint-Germain et dévoile le projet «Serrer la main».
Hernandez : «Faire de Paris une référence mondiale dans la formation»

David, quelle est votre mission à la tête du département méthodologie au Centre de Formation du Paris Saint-Germain?
« Notre objectif est de faire du Paris Saint-Germain une référence mondiale dans la formation des jeunes joueurs. Il s'agit de créer une « identité de football Paris Saint-Germain ». Mais nous ne pouvons y arriver que si cette mission s’intègre dans un processus à moyen terme, car cela ne peut se faire du jour au lendemain. Cela présente des avantages et des inconvénients. Le point positif est que nous ne sommes pas seulement évalués sur les résultats immédiats, mais cela implique beaucoup de temps et de patience avant de pouvoir observer le fruit de ces transformations. Heureusement, le club est sur la bonne voie depuis de nombreuses années et nous pouvons nous appuyer sur des références comme Maxwell et Sabrina Delannoy. Ce sont des figures du club qui collaborent avec nous et qui constituent un exemple pour les plus jeunes. Car à travers leur parcours respectif, ils ont prouvé que la meilleure manière de réussir est de se mettre au service du collectif en laissant de côté les attitudes individualistes.»

Quels sont les principaux programmes du département de la méthodologie?
« Notre projet se base sur deux grands axes de travail qui doivent converger. D'une part, nous travaillons sur le développement d'une planification de contenu, d'une méthodologie de formation et d'un modèle de jeu. Et d'autre part, le développement d'un programme appelé "Serrer la main" qui a pour but d’inculquer aux jeunes certaines valeurs.Pour moi, les deux sont indissociables et d’importance égale. D’abord parce qu'une équipe de football gagne si les joueurs partagent une tactique commune, c'est-à-dire qu'ils savent ce qu'ils doivent faire parce qu'ils l'ont travaillé ensemble. Et ils partagent également le sentiment que c'est le meilleur moyen d'atteindre cet objectif.»

Pouvez-vous présenter plus en détail le programme "Serrer la Main"?
« Ce programme est le fruit du travail de plus de 30 salariés du club, appartenant à différents services : l’Equipe féminine, la Paris Saint-Germain Academy, la Fondation, le Centre de formation, les familles des joueurs, les anciens joueurs, etc... De nos réflexions sont nés ces cinq commissions :
"Ici, J'ai un grand frère" joue sur la valeur de l'inclusion sociale et le sentiment d'appartenance au club. Il s'agit de créer des binômes entre jeunes joueurs et joueurs plus âgés, de sorte que le second aide le premier à progresser dans le football et dans la vie.
"Ici, on vit ensemble" est une commission qui mène des activités dans lesquelles aucun système hiérarchique n'est reproduit. Il s'agit de chercher des aspects qui nous correspondent et qui nous aident à nous respecter les uns les autres, comme la célébration de nos anniversaires.
"Ici, les joueurs sont entraîneurs" permet aux joueurs de différentes catégories d'apprendre à travailler en équipe. Des groupes de 6 joueurs sont créés et chacun doit préparer une présentation aux entraîneurs sur un aspect de notre modèle de jeu.
"Ici, on joue au QUIZ-PSG" insiste sur l’importance du respect de l'histoire du club et de tous ses membres. Cette commission prépare des quiz pour les voyages en autocar ou les moments de temps-libre des enfants.
"Café des valeurs" est une commission très spéciale, car ici, l'objectif est de réfléchir sur les comportements, les valeurs et les objectifs de notre club. Et c'est très important, car par exemple nous ne gagnerons la Coupe d'Europe que lorsque nous serons persuadés que nous y arriverons. »