LSL : les résultats de la J11

Grâce à sa victoire, mercredi face à Tremblay (25-23), le Paris Saint-Germain Handball a rattrapé l’un de ses adversaires en championnat. Découvrez l’ensemble des résultats de la 11ème journée de Lidl StarLigue.

Dunkerque – Montpellier : 23-24
Leader du championnat depuis deux journées, Montpellier se déplaçait à Dunkerque. Dans cette opposition entre deux équipes en forme de notre championnat, les défenses ont d’abord pris le pas sur les attaques, comme en témoignent les 44% d’arrêts d’Oleg Grams, et les 46% de Vincent Gérard. Celle des Héraultais a été la première à se mettre en évidence et le score s’en est ressenti (23’ : 8-15). L’arrière-garde nordiste a ensuite haussé le ton, ce qui a permis à Haniel Vincius Inoue Langaro d’égaliser dans la dernière minute (59’ : 23-23). Finalement, la réalisation de Mohamed Soussi a offert la victoire aux visiteurs à quatre secondes du terme (23-24).

Nantes – Nîmes : 33-25
Après 8 victoires consécutives, Nîmes se frottait à un obstacle de taille vendredi, en se rendant à la Trocardière de Nantes. La série s’est arrêtée là pour la Green Team qui a été largement dominée par un H revigoré par ses bons résultats européens. D’entrée, les locaux ont pris les rênes de la partie, par l’intermédiaire de Dominik Klein (1’ : 1-0) et ne les ont plus jamais lâchés. A la pause, les hommes de Thierry Anti semblaient déjà avoir assuré l’essentiel (18-10). Une marche trop haute pour le dauphin du MHB, qui n’a pas su réagir au cours des 30 dernières minutes (33-25). Les Gardois concèdent donc leur deuxième défaite de la saison et voient Paris revenir à leur hauteur, alors que Nantes est quatrième.

Massy – Saran : 25-23
Malgré quelques bonnes performances cette saison, Massy n’était toujours pas parvenu à s’imposer avant le coup d’envoi de la 11ème journée de Lidl StarLigue. L’occasion de renouer avec le succès dans l’élite du handball français, 18 ans après, était belle lors de la réception de Saran. Les Franciliens n’ont pas laissé passer leur chance ! Chacune des deux formations a eu ses temps forts (23’ : 12-8 ; 43’ : 15-18), mais les Essonniens ont mieux géré leurs périodes creuses. C’est l’ailier gauche massicois, Junior Reault qui a scellé la victoire de son équipe, sur un jet de 7 mètres dans les ultimes secondes (25-23). Le MEHB revient à égalité avec son adversaire du soir et sort donc de la zone rouge, dans laquelle se plonge désormais Tremblay.

Toulouse – Cesson-Rennes : 30-30
De son côté, Cesson n’en sort toujours pas. Pourtant, les Bretons n’ont pas quitté bredouilles le Palais des Sports André-Brouart de Toulouse. Le Fenix pourra d’ailleurs nourrir quelques regrets, puisqu’à plusieurs reprises, ils semblaient avoir une totale emprise sur la partie. Une première fois grâce à Frederic Pettersson (12’ : 9-4), et une seconde dans le money-time, suite à une réalisation de Rafal Przybylski (50’ : 28-24). Mais ça n’a pas suffi pour venir à bout des Irréductibles qui ont à chaque fois réussi à refaire leur retard, bien emmenés par un Sylvain Hochet à 6 sur 6. Un nul qui n’arrange vraiment personne (30-30).

Saint-Raphaël – Aix : 32-28
Jeudi soir, Aix-en-Provence a connu le même scénario que la semaine précédente face à Paris… Mais dans l’autre sens. Sur le terrain de Saint-Raphaël, le PAUC s’est retrouvé largement mené en seconde période (36’ : 21-16), avant de recoller au score (46’ : 23-23). Finalement, les Varois ont repris la tête dans les 10 dernières minutes (32-28). Un succès qu’ils doivent à une très bonne défense, qui est parvenue à bloquer une grande partie des attaques aixoises dans le dernier quart d’heure. On notera par exemple les 13 parades signées Mihai Popescu sur l'ensemble de la rencontre.

Chambéry – Ivry : 29-23
Dans le même temps, Chambéry recevait Ivry et avait bien l’intention de confirmer que son mauvais début de saison était bel et bien derrière lui. Mission accomplie pour les Savoyards qui ont disposé avec la manière de la formation francilienne. L’ancienne lanterne rouge du championnat a largement dominé ce match, comme l’illustrent ses six longueurs d’avance en première période (22’ : 15-9). C’est d’ailleurs sur cet écart qu’ils se sont imposés, après une dernière réalisation de Johannes Marescot (29-23). Fahrudin Melic et ses coéquipiers prennent donc leur distance avec les relégables, en remontant à la 9ème place.

Retrouvez le classement général de la Lidl StarLigue en cliquant ici.

(Crédits : TeamPics/PSG)